Anne-Lou Buzot « La théorie de l’horizon incliné »

  • Exposition

Infos pratiques

  • Date et heure
  • Lieu Galerie Le Château d'Eau
  • Public Tout Public
Anne-Lou Buzot  « La théorie de l’horizon incliné »

Cette découverte a permis à Anne-Lou Buzot de révéler un pan de l’histoire de la photographie inconnu consistant à interroger l’inclinaison de l’horizon dans les représentations photographiques.

La Galerie Le Château d’Eau présente le travail d’Anne-Lou Buzot réalisé à partir d’une boîte d’archives appartenant à une société savante du XIXe siècle, retrouvée par hasard en 2019.

Au cours de l’année 2019, Anne-Lou Buzot trouve une boîte en carton dans la cave d’une maison de famille. À l’intérieur, des photographies et des écrits : les archives fragmentaires de la Nouvelle société de l’horizon incliné. Grâce à cette découverte et aux recherches menées depuis elle dévoile aujourd’hui le récit d’une théorie singulière qui va user du médium photographique pour questionner notre horizon et son avenir.
Durant la seconde moitié du XIXe siècle, convaincus que « la photographie est le procédé qui reproduit le plus fidèlement la nature » et que l’on peut donc lui conférer une valeur de preuve, quelques érudits s’interrogent sur l’inclinaison systématique de l’horizon dans ses représentations photographiques : l’horizon serait-il réellement incliné ? C’est pour répondre à cette question que sont créées la Tilted Horizon Society of Great Britain et la Société de l’horizon incliné.

À ces sociétés savantes succèderont le Cercle des disciples de l’horizon incliné, formé par des dissidents prédisant le renversement complet de l’horizon, puis la Nouvelle société de l’horizon dont les membres adoptent une approche plus (ré)créative. À chaque fois, la photographie joue un rôle central pour documenter l’inclinaison de l’horizon et son évolution. Aujourd’hui Anne-Lou Buzot a décidé de fonder The Tilted Horizon Society. Ainsi dénommée en référence à la toute première société savante britannique, cette association aura pour vocation de diffuser les archives retrouvées et d’enrichir le corpus.
Car à force de scruter l’horizon, ces images nous transportent un peu plus loin, à l’horizon de nos attentes et de nos devenirs. Cette histoire est finalement une histoire de perspective : l’horizon comme la photographie n’existent que parce qu’il y a un point de vue, un regard tourné vers le monde. Or quelle que soit notre opinion sur la théorie de l’horizon incliné, il y a tout lieu de croire que notre monde va effectivement de travers.

Collée sur une feuille, petite photo N/B montrant un couple qui pose les pieds dans l'eau avec ligne horizon derrière eux.
©Anne-Lou Buzot_The Tilted Horizon Society
Collée sur une feuille, petite photo N/B montrant une personne devant des blocs de pierre regardant la mer vers la gauche et avec ligne horizon derrière elle.
©Anne-Lou Buzot_The Tilted Horizon Society
Sur une plage, un enfant sur un dauphin en plastique et trois adultes dans l'eau jusqu'au genou posent - avec ligne d'horizon derrière eux.
©Anne-Lou Buzot_The Tilted Horizon Society

Anne-Lou Buzot
Née en 1990. Vit et travaille à Saint-Denis. Après un master de photographie obtenu en 2014 à l’ENS Louis-Lumière, Anne-Lou Buzot se spécialise dans les procédés photochimiques. Elle les envisage comme une langue vivante et expérimentale au service de différentes formes de création, et en fait le cœur de ses activités : aujourd’hui elle est à la fois photographe-autrice, éditrice et enseignante au laboratoire de l’ENS Louis-Lumière. Dans chacune de ces activités, elle emploie des procédés photochimiques, les déploie, les apprivoise, les renouvelle, les croise, les (ré)invente, les transmet. Elle développe ainsi une sorte de linguistique du médium photographique, où le fond et la forme entrent en résonance dans le processus d’œuvrement. Plusieurs thématiques irriguent son travail personnel : la contemplation d’un monde végétal magnifique et menacé, le concept d’horizon comme limite mouvante du regard, l’écriture de récits qui altèrent les frontières entre le réel et l’imaginaire, ou encore l’acceptation de la disparition.

  • 2024 Expositions personnelles à la galerie Le Château d’Eau à Toulouse et au Larvoratoire à Douarnenez [Théorie de l’Horizon Incliné]
  • 2023 Exposition collective à la galerie Charlot dans le cadre de la Biennale de l’Image Tangible [L’Acte Photochimique, installation photographique]
  • 2023 Exposition collective à la BnF Épreuves de la matière [Éloge de l’éphémère, anthotype]
  • 2021-2023 Expositions collectives à la BnF La Photographie à tout prix [extraits des carnets de recherche de HxW puis des Embruns Salés]
  • 2021 Exposition collective à l’Espace des Femmes à Paris, dans le cadre du Mentorat des Filles de la Photo [Théorie de l’Horizon Incliné]
  • 2020 Publication de deux portfolios, Survivances & Flora, Immanences Éditions, collection Phototirages
  • 2020 Exposition personnelle Photo·sensible à L’Esperluète à Chartres [palladiotypes issus des séries Jardin Photographique, Contemplations, Survivances, Flora, Fleur de Peau]
  • 2018 Commande de l’Orchestre national d’Île-de-France [roman-photo L’Iliade et l’Odyssée]
  • 2016 Commande de Vinci Immobilier dans le cadre de l’opération « 1 immeuble, 1 œuvre » [La vie sur un plateau, photographies sur les plateaux de cinéma de l’ENS Louis-Lumière]
  • 2015 Exposition collective au Forum international de la couleur végétale à Lauris [Ramage, installation photographique en kakitypie]
  • 2014 Exposition collective sur le thème Que fait (faire) la photographie ? à l’ENS Louis-Lumière [installation photographique « Is dem – idem ? » ]
  • 2013-2014 Commande de l’Orchestre national d’Île-de-France et publication du livre Adagio [photographies argentiques noir & blanc, textes et graphisme]
  • 2013 Exposition collective Face et profil aux Archives Départementales d’Eure-et-Loir [tirages argentiques issus de la série Livre-toi]
  • 2024 Lauréate de la commande du ministère de la Culture célébrant les 30 ans du titre Maître d’Art.
  • 2023 Lauréate de la Biennale de l’Image Tangible
  • 2023 Résidence de recherche-création sur l’écologie photographique proposée par le Collège International de Photographie du Grand Paris (CIPGP) et la banque Neuflize OBC
  • 2022 Finaliste du Prix du tirage Collection Florence & Damien Bachelot organisé par le CIPGP, dans la catégorie photographe [Les Embruns Salés]
  • 2021 Finaliste du Prix du tirage Collection Florence & Damien Bachelot organisé par CIPGP, dans la catégorie photographe [HxW]
  • 2020-2021 Lauréate du Mentorat des Filles de la Photo, avec pour marraines Raphaële Bertho, maîtresse de conférence à l’Université de Tours, et Emilia Genuardi, co-fondatrice du salon a ppr oc he [Théorie de l’Horizon Incliné]
  • 2020 Finaliste du Prix du tirage Collection Florence & Damien Bachelot organisé par le CIPGP, dans la catégorie duo avec Édouard Taufenbach [La Méthode]
  • 2018 Lauréate des Tremplins Garance de l’Artisanat